Elle a toujours été toute seule dans un petit coin perdu
Dans sa tête et dans sa solitude et dans ses rêves qui n’en finissent plus
De jaillir de son être et de son superflu
Et de sa manière d’être dans tout son imaginaire

Elle a posé le pied sur un plancher pavé de cendres
Et le flambeau des anges s’est éteint face à sa souffrance
Elle a toujours voulu d’une justice au-dessus de nous
Et nous comme on s’en fout

Elle dans son silence, elle parle aux étoiles
Cachée derrière un voile
Pour qu’on ne la voie pas elle maquille son âme

Elle s’est bâti un fort autour de son corps
Et dans son armure elle tremble face à la mort
Et dans ses souvenirs les plus lointains l’horizon s’est éteint
Percutant son destin

Elle dans son silence, elle parle aux étoiles
Cachée derrière un voile
Pour qu’on ne la voie pas elle maquille son âme

Et du haut de sa tour elle regarde aux alentours
Et dans son dernier souffle de vie elle voit enfin le jour
Et sent enfin la vie

Elle dans son silence, elle parle aux étoiles
Cachée derrière un voile
Pour qu’on ne la voie pas elle maquille son âme

Elle dans son silence, elle parle aux étoiles
Cachée derrière un voile
Pour qu’on ne la voie pas elle maquille son âme